Accueil / Au fil des jours / Une semaine placée sous le signe de l’amitié franco-allemande

Une semaine placée sous le signe de l’amitié franco-allemande

Par Véronique Veillon, le 22 octobre 2014


Samedi 11 octobre. Chacun attend avec impatience l’arrivée de nos amies allemandes gare de l’Est. Après quelques semaines d’échanges épistolaires, l’heure de la rencontre est enfin arrivée.

10 jours de découvertes, d’échanges et de visites culturelles ont permis à 25 élèves de 3°, de 2° et de 1ère d’accueillir leurs correspondantes allemandes du Lycée Maria Ward de Günzburg.
Paris n’a plus de secrets pour elles car chaque famille a eu à cœur de sillonner les rues de notre capitale : Montmartre, le Louvre, la Tour Eiffel, la Conciergerie mais aussi Versailles ou encore Etretat pour une belle journée en Normandie.

Toutes ont pu partager les joies familiales et ont eu à cœur d’unir des jeunes de nos deux pays pour vivre ensemble la fraternité européenne, socle d’une Europe qui construit la paix.

Accueillir une correspondante allemande, pour quoi faire ?

“Pour lui faire découvrir de nouveaux points de vue sur la France et de nouveaux horizons.”

“Pour qu’elle me fasse découvrir son pays et sa culture. Pour me faire une nouvelle amie.”

“De la timidité au début, puis on s’est beaucoup amusé !”

“Une semaine riche en émotions : nous étions de totales inconnues l’une pour l’autre et nous avons vécu dix jours ensemble entre rire et partage, avec incertitude voire méfiance au départ, puis découverte de l’autre, enfin tristesse de se séparer...”

“Une semaine inoubliable, une amitié unique ! J’ai rencontré une nouvelle amie... Je suis pressée de la revoir ! On riait comme des amies de longue date, on s’est senti comme des sœurs !”

“J’espère que chacun pourra un jour faire cette expérience et en garder une aussi bonne impression que la mienne !”

Héléna, Mary, Coline, Camille, Wissem, Sarah, Noémie (2nde)

L’échange va bien plus loin que ce que l’on attendait peut-être...
Ce qui a été vécu, c’est d’abord une rencontre humaine et personnelle, puis des découvertes partagées qui enrichissent sur bien des plans.

Nos lycéennes attendent maintenant avec impatience le départ pour Günzburg en avril prochain.