Accueil / Au fil des jours / Taizé : le silence et l’ouverture

Taizé : le silence et l’ouverture

Par Véronique Veillon, le 24 novembre 2014


Du 7 au 9 novembre derniers, un groupe d’élèves du Lycée accompagnées de membres de la communauté éducative de Charles-Péguy a séjourné à Taizé, centre d’une communauté de moines issus de différentes Eglises chrétiennes, et où se rencontrent toute l’année des jeunes venus de tous les coins du monde.

“Passer trois jours à Taizé, c’est faire l’expérience de la beauté à travers les chants aux mélodies harmonieuses et équilibrées qui nous mettent en contact avec un espace intérieur structurant. C’est aussi faire l’expérience ensemble d’un silence habité, qui apaise profondément et recentre, silence qui a tant marqué nos élèves.
C’est une occasion étonnante, dans ce petit coin perdu de Bourgogne, d’échanger, le temps d’un carrefour ou d’un repas, avec des personnes venant du monde entier et ainsi de se laisser surprendre par quelque chose d’universel, un sentiment de communion ou de fraternité qui dilate le cœur.”

P. Schmidt, professeur d’histoire

“A Taizé les jeunes et les adultes du monde entier viennent et baignent dans un silence profond.
Comme par un principe de décantation, ce qui en nous est égoïste et superficiel se tait et notre être, avec ce qu’il est, ce qu’il vit, est libre de s’épanouir.
Toutes les nations et toutes les langues sont les bienvenues, tous chantent à l’unisson les refrains des cantiques doux et harmonieux, qui font lever les yeux vers les cieux.”

C. Mokabidila, professeur de mathématiques
et Isabelle Marmasse, professeur de lettres