Accueil / Au fil des jours / Le fête de la St-François Xavier vue par les jeunes professeurs

Le fête de la St-François Xavier vue par les jeunes professeurs

Par Véronique Veillon, le 7 janvier 2016

Vendredi 4 décembre, il est 8 heures et déjà le gymnase transformé en chapelle est bondé. Les élèves, assises par terre, sont déjà (presque !) recueillies. La célébration commence. Les voix d’enfants, chorale constituée pour l’occasion, s’élèvent à l’unisson. La liturgie de la Parole nous emmène à la rencontre du « bon Samaritain » (Luc, chap.10, v.25 à 35) qui répond à la question : « Qui est mon prochain, celui dont je dois prendre soin ? » Le père Santraine commente, explique, avec toute sa sagesse et sa simplicité : mon prochain, celui qui se fait proche de moi, qu’il soit étranger, pauvre ou blessé, et qu’il est si tentant d’ignorer ! Jésus donne l’exemple de la charité parfaite qui prend en charge, jusqu’au bout, l’homme abandonné sur des sentiers de traverse…
Après la bénédiction finale, viennent les vœux pour la Communauté Saint-François-Xavier, qui maintient si bien le bon esprit de notre école !
Notre directrice (Mme Bachmann), qui assure avec tant d’énergie et de cœur le bon fonctionnement de notre établissement, est également très applaudie.

En guise de conclusion, les voix d’élèves, accompagnées de la guitare, entonnent un chant bientôt repris par toute l’assemblée : « Je veux chanter ton amour, Seigneur, chaque instant de ma vie - Ton amour pour nous est plus fort que tout… »

Après la traditionnelle distribution de croissants, place au jeu sur les différentes religions : ce fut un moment d’échange de très grande qualité entre les élèves. Chacune semblait prendre son rôle à cœur, avec curiosité et responsabilité. Voir aujourd’hui -alors que le dialogue est mis en danger- ces jeunes traduire librement leurs expériences singulières dans un langage respectueux de l’autre, donne confiance en l’avenir !
L’autonomie des élèves dans la gestion de cet événement nous a frappés. Leurs échanges ont été fructueux, avec un bon travail de pédagogie entre élèves de différents niveaux. Nous avons été témoins, en outre, d’un fort sentiment d’appartenance, au-delà des origines, des âges, des religions. Les élèves étaient heureuses de se retrouver toutes ensemble pour cette occasion spéciale.

Et à l’issue du jeu, après que les trois arbres de la fraternité eurent été habillés de feuilles toutes plus gracieuses et colorées les unes que les autres, la fête se prolongeait par un moment convivial de grand rassemblement puis par des repas festifs.

Tous ont apprécié ces moments où toutes les forces qui composent notre établissement se sont rencontrées et ont échangé, en-dehors du cadre plus formel qui entoure notre quotidien. Cela restera un très bon souvenir pour nous !

C-M. Dejean, C. Artus, A. Carré, C. Mokabidila, L. Nalin