Accueil / Au fil des jours / L’art aborigène remis au goût des élèves de 2nde 3 !

L’art aborigène remis au goût des élèves de 2nde 3 !

Par Véronique Veillon, le 17 mai 2017

Deux semaines après la reprise des vacances de la Toussaint, et pour clore ce long chapitre sur l’Australie en cours d’anglais, nous avons lu en classe des documents sur les débuts et la symbolique de l’art aborigène.

Nous avons appris que l’art aborigène est la plus ancienne forme de représentation encore pratiquée en Australie. Cette dernière consiste à représenter ce qui les entourait de façon très fidèle ou à travers des symboles. Les aborigènes peignaient d’abord sur des rochers, des troncs, ou des écorces d’arbres. C’est seulement après plusieurs siècles d’échanges et d’influence avec le monde occidental, que plusieurs ont adopté la toile. Mais ils n’utilisaient que des couleurs dominantes dans la nature, comme le bleu ciel, le marron, ou le vert... Puis, en plus des formes géométriques et des symboles, des techniques picturales comme le pointillisme ou les hachures sont apparues, avec le désir de ne pas tout dévoiler trop vite au monde occidental... Cette notion de pudeur et de mystère ajouta alors mouvement et profondeur à leur art.
Quant aux boomerangs, ce que nous pouvons retenir, c’est le fait qu’initialement, ils servaient d’armes et d’outils de chasse pour les aborigènes. Contrairement aux boomerangs décoratifs, les boomerangs de chasse ont la capacité de revenir au lanceur.

Nous avons ensuite reçu toiles et plaquettes de bois, et nous avions pour consignes de raconter une histoire qui nous serait propre en utilisant symboles, couleurs dominantes dans la nature, et techniques picturales de notre choix, tout en nous inspirant de ce que nous avions appris en classe sur l’art aborigène... Nous avons aussi chacune façonné et peint un boomerang en bois à la maison, à l’aide d’une cale à poncer et de gouache !
Ainsi, après cinq mois de travail, nous avons organisé le vendredi 21 avril 2017, l’ouverture de notre exposition, aux familles et aux professeurs. Cette dernière a débuté par un buffet durant lequel les invités ont regardé les tableaux ainsi que les boomerangs de façon autonome. Puis une par une, les élèves sont montées sur l’estrade afin de nous expliquer les symboles et les couleurs utilisés dans leur tableaux, et nous faire part de l’histoire qu’elles voulaient raconter.

En conclusion, ce projet nous a appris ce qu’est l’art aborigène, mais aussi à nous organiser point par point afin de mettre en place une exposition. Cela nous a fait vivre un cours d’anglais hors du commun et nous avons éprouvé du plaisir à peindre.

Akshaya, 2nde 3

info portfolio

"Never a failure" - Chawmia "A destiny with hope" - Danila "Des fins pour que des débuts soient" - Siwar "La toile filante" - Arrthy Boomrangs 2nde 3