Accueil / Au fil des jours / Concours Soroptimist

Concours Soroptimist

Par Véronique Veillon, le 19 juin 2015

L’association Soroptimist, fondée aux Etats-Unis en 1921, est une organisation internationale de femmes engagées dont l’objectif prioritaire est de soutenir des femmes et des jeunes filles dans des projets en lien, entre autres, avec les établissements scolaires.
Depuis deux ans, notre établissement participe à un concours soutenu par cette association.
Cette année, ce sont les élèves de 2nde qui ont travaillé sur le thème de l’éducation dans le cadre du cours de français.
Les élèves ont rédigé des textes dans lesquels elles ont exprimé leur vision de l’éducation.
Le 8 juin dernier, plusieurs responsables de Soroptimist sont venues récompenser les trois lauréates.
Merci aux élèves d’avoir accueilli ce projet avec enthousiasme et à l’association Soroptimist de s’engager avec nous dans l’édification d’un monde meilleur pour les femmes.
Les professeurs de Lettres de 2nde

« La jeunesse, quoi de plus important ?
La jeunesse est la société de demain en plus d’être le nouveau souffle de celle d’aujourd’hui.
Elle est le reflet de ce qu’elle a reçu ainsi que le modèle de ceux qui la suivront.
La jeunesse commettra des erreurs, et comme toutes fautes, elles devront être sanctionnées.
Mais gardons en mémoire une chose, pardonnons les erreurs de la jeunesse car c’est d’elles qu’ils apprendront.
Sanctionnons-la quand elle faute ;
Pardonnons-lui quand elle regrette ;
Félicitons-la quand elle réussit ;
Mais le plus important, ne l’abandonnons pas, car elle a besoin de notre soutien, jusqu’au dernier moment, jusqu’au jour où elle donnera des jeunes hommes et des jeunes femmes responsables, cultivés, performants, capables de rendre ce qu’ils ont reçu, pour le transmettre aux générations "AVENIR" ... »
Takwa, 2nde 2

« Messieurs les jurés,
L’éducation est un devoir pour les parents, à tel point qu’on prenne aux enfants leur liberté de penser, de vouloir ou de faire.
Messieurs les jurés, croyez-vous vraiment que nous puissions réussir à éduquer nos enfants en leur disant ce qu’ils ne doivent pas faire ?
La réponse est NON. Notre rôle est de leur expliquer, pourquoi ils ne peuvent pas le faire avant de leur interdire, les risques, les erreurs à éviter et les conséquences qui peuvent en découler.
Il nous faut instaurer un dialogue.
Depuis leur plus jeune âge, nous décidons pour eux, leur éducation, leur scolarité, leurs loisirs, leurs amis et même leur futur métier.
Mais le monde a changé et les mœurs aussi ! Aujourd’hui, on n’apprend plus à écrire, on "surfe" ! On ne se serre plus la main, on "check" !
Nous devons grandir avec eux. Arrêtons de les mettre à notre image !
Écoutons nos enfants, leurs idées, leurs sentiments d’injustice. Laissons-les apprendre ! Accompagnons-les dans leurs projets !
Doucement guidons-les et, à nos côtés, ils apprendront.
L’éducation doit nous apporter une liberté d’esprit totale afin que nous puissions être capables de mettre de l’ordre dans notre propre vie.
Messieurs les jurés, pour moi, l’éducation est un art dont la pratique a besoin d’être perfectionnée par plusieurs générations.
Laissons du temps à nos enfants, laissons-les s’exprimer ! »
Alexane, 2nde 3