Accueil / Au fil des jours / Charles Péguy s’expose

Charles Péguy s’expose

Par Véronique Veillon, le 7 juillet 2015

Dans le cadre de la commémoration du centième anniversaire de la mort de Charles Péguy, deux expositions ont vu le jour dans l’école.

La première, dans le hall des 6ème-5ème, est consacrée à l’enfance de Charles Péguy et a été réalisée par les élèves de Sixième accompagnées de certains professeurs.
Quelle a été leur démarche ?
J. Régnier et L. Dupuis nous l’expliquent :

« Nous avons lu aux 3 classes des extraits de Pierre, commencement d’une vie bourgeoise, de Charles Péguy.
Nous avons réparti les tâches : les 6R se sont intéressées aux événements marquants de l’enfance de Charles Péguy ; les 6V ont réfléchi sur ses valeurs ; les 6B ont effectué un sondage auprès des élèves de 6ème, de Seconde et de Terminale. L’objectif était de faire découvrir et redécouvrir Charles Péguy, et de faire prendre conscience aux élèves du fait que le rôle de l’école dans la société et l’intérêt qu’on lui accorde, ont évolué.
Les élèves ont pris à cœur leur travail et ont compris pourquoi Madeleine Daniélou, fondatrice de notre école, avait choisi de lui donner le nom de Charles Péguy : cet homme croyait en l’école et à certaines valeurs comme le respect de l’autre, de sa famille, le goût du travail bien fait et le goût de l’effort. Combien ces valeurs sont parfois malmenées de nos jours ! Mais nous (l’équipe pédagogique et toutes les personnes travaillant à Charles-Péguy), nous y croyons. Il ne s’agit ni de dénigrer les progrès de notre société ni de rejeter les nouvelles technologies ni même d’éprouver la nostalgie d’un temps révolu !
Toutefois, il est bon de donner un sens à ce que nous faisons et de rappeler nos racines pour aller de l’avant ».

La deuxième exposition, consacrée à la vie et aux combats de Charles Péguy, est proposée dans le « hall de dessin ».
Impossible de rendre compte en quelques lignes de sa richesse…
Les 5 grands panneaux thématiques retracent les lignes de force d’une vie (Les lieux d’une vie, L’enfant du peuple, Péguy, l’école et l’enseignement, Péguy et l’affaire Dreyfus, La guerre) ; les synthèses claires mettent en valeur, au premier plan, de nombreux extraits de l’œuvre ou de la correspondance de Péguy, illustrés d’une iconographie précise et judicieuse.

Merci à C. Campenon, professeur d’histoire, qui a réalisé ce beau travail, en collaboration avec M. de Castelbajac.