Accueil / Au fil des jours / Autoportraits des élèves du CP

Autoportraits des élèves du CP

Par Véronique Veillon, le 8 novembre 2016

Réaliser son autoportrait sous l’influence de l’œuvre Senecio de Paul Klee

Etape 1 : découverte du genre du portrait

En cette première période, nous avons découvert le genre du portrait dans les arts plastiques. Nous avons tout d’abord construit le « musée des humeurs » en choisissant quatre œuvres qui représentent divers sentiments et états d’esprit : l’ange au sourire de la cathédrale de Reims (qui figure la joie), la Joconde de Léonard de Vinci (qui représente un état d’esprit serein), le Petit paresseux de Jean-Baptiste Greuze (qui représente la fatigue) et enfin le Désespéré de Gustave Courbet (qui représente la tristesse).
Tous les matins, nous venons accrocher l’étiquette de notre prénom sur l’œuvre qui s’approche le plus de l’état d’esprit dans lequel nous nous trouvons en arrivant à l’école. Cela permet à la maîtresse d’être alertée si quelque chose ne va pas ou bien au contraire si tout va très bien !

Etape 2 : découverte de l’œuvre Senecio de Paul Klee

Dans un second temps, nous avons découvert l’œuvre Senecio (aussi appelée Head of a man going senile) de l’artiste allemand de la première moitié du XXe siècle Paul Klee. Cette œuvre abstraite nous a permis de revoir quelques formes géométriques car elle est composée de figures géométriques que l’artiste a assemblées. Grâce à cette œuvre, nous avons aussi découvert qu’il y a deux « familles de couleurs » : la famille des couleurs chaudes et la famille des couleurs froides. Pour son œuvre, Paul Klee utilise les couleurs chaudes. Après ces découvertes et après nous être imprégnées de l’œuvre, nous avons enfin pu réaliser notre autoportrait !

Etape 3 : réalisation de son autoportrait

Dans un premier temps, la maîtresse nous a prises en photo, puis elle a imprimé nos portraits en noir et blanc. Chacune de nous avait donc son autoportrait sur une feuille blanche. Nous avons alors tracé des figures géométriques avec la règle (car nous avions déjà appris à tracer des traits avec la règle en mathématiques !). Ensuite nous avons choisi une famille de couleur, soit la famille des couleurs chaudes, soit la famille des couleurs froides, puis nous avons colorié toutes les formes géométriques de notre autoportrait avec cette famille de couleurs. Enfin, chacune de nous a choisi une feuille de Canson appartenant à notre famille de couleurs puis nous avons découpé notre portrait et nous l’avons collé sur la feuille.

Voilà nos œuvres terminées !

E. GIVERNAUD, professeur des écoles CP