Accueil / Au fil des jours / A la découverte de Beethoven

A la découverte de Beethoven

Par Véronique Veillon, le 19 juin 2017

L’aventure a commencé le 13 octobre, dans la grande salle de la Philharmonie.
Là sous la conduite pédagogique de Beethoven revenu du XIXème siècle, nous avons entendu la 6ème symphonie : la symphonie pastorale. Voyager au cœur des instruments de l’orchestre : les cordes, les vents, les percussions, ce fut un moment inoubliable.

Les 6 et 10 janvier derniers, « Beethoven le mythe », l’exposition temporaire de la cité de la musique a continué à nous parler de l’artiste. Nous avons découvert un artiste, représenté encore aujourd’hui par ce célèbre masque qui lui donne cet air si sérieux, mais aussi par de nombreuses statues qui trônent dans beaucoup de capitales. Nous avons vu les différents outils et effets personnels du musicien comme son carnet de conversations, son cornet acoustique…. Nous avons pu aussi entendre des extraits de symphonies réorchestrées aux rythmes du XXIème siècle notamment dans les publicités. Nous avons aussi découvert la souffrance et la passion d’un homme au service de son art au travers de tableaux, de sculptures et d’extraits de films ainsi que la fascination qu’il a suscité chez d’autres artistes comme Andy Warhol.

Le troisième volet de ce mémorable voyage musical s’est effectué lors de l’atelier instrumental. Les élèves sont devenues artistes à leur tour.
Tout d’abord pour chanter l’hymne à la joie, l’hymne européen qui rassemble. Nous avons scandé la liberté, la fraternité et l’envie de bâtir ensemble.
Par la suite, les élèves ont pu saisir un instrument de musique inconnu. Chacune a tapé sur un gong, une timbale, une cymbale, un xylophone, frotté ou pincé un violon, un violoncelle, une harpe, joué du piano, ou soufflé dans un clairon.

Toutes ont profité de cet instant magique où chaque classe est devenue l’espace d’un instant, un orchestre afin d’interpréter sous la conduite de notre guide, chef d’orchestre, un orage presque aussi exaltant que celui de la symphonie pastorale.
C’est avec beaucoup de joie et d’enthousiasme que les filles des deux CM2 se sont prêtées à ce rôle de musicienne inespéré.

Ainsi nous sommes reparties de la cité de la musique, le cœur et la tête pleins de sons merveilleux.
Merci monsieur Beethoven !

B. Lopez, Professeur des écoles CM2